• facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square

Dr Mario GOLDZAK

Ancien Interne des Hôpitaux de Toulouse

Ancien Chef de Clinique Assistant des Hôpitaux de Toulouse

Lauréat de l’Université de Toulouse

Membre de la SOFCOT

Membre de la Kuenscther Society

Membre de l’AO Trauma

Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Arthrosopie

 Chirurgie Prothetique

 

© 2013 Proudly made by Webconsultinc. Tous droits de reproduction interdits

La prise en charge du patient

Vous êtes généralement adressé au chirurgien orthopédiste par votre médecin traitant, rhumatologue, kinésithérapeute, ostéopathe dans le cadre d’une pathologie non traumatique, en cas d’accident et passage par le service des urgences de la clinique de l’Union , vous serez orienté par le médecin urgentiste qui en fonction de la gravité de votre traumatisme vous propose de contacter le secrétariat pour une consultation de suivi ou un avis ou il vous propose une hospitalisation d’emblée pour procéder au traitement de votre pathologie.

Vous pouvez néanmoins le consulter de votre propre initiative.

Il faut savoir que dans la pratique du Dr Goldzak de  chirurgie traumatologique passant par les urgences la prise en charge se fait sans supplément d'honoraires sur les actes opératoires . 

La première consultation a pour but de vous connaître, d’identifier votre pathologie et d’envisager un traitement thérapeutique qui peut être chirurgical. Elle consiste en un interrogatoire, un examen médical et une interprétation des éventuels examens radiologiques que vous avez déjà pratiqués.

Le Docteur Goldzak peut juger nécessaire de vous prescrire des examens complémentaires (radiographies, scanner, IRM etc.) pour affiner son diagnostic, parfois pour planifier une prise en charge chirurgicale décidée conjointement avec vous et le conseil de votre médecin  qui vous a adressé dans ce but à l’aide de techniques d’imagerie médicale Tomodensitométre (scanner ) ou Résonance magnétique nucléaire (IRM) c’est pourquoi la première consultation n’est pas toujours décisive.

Beaucoup de pathologies ne nécessitent pas de chirurgie en première intention, un acte chirurgical est décidé quand  les autres méthodes thérapeutiques sont, par avance, vouées à l’échec. En revanche certaines pathologies n’ont pas de solution chirurgicale et nécessitent une réorientation vers des praticiens rééducateurs , médecins du sport , ostéopathes ou rhumatologues car elles  ne sont pas éligibles  au traitement chirurgical , ou  ne sont pas à un stade ou le bénéfice de l’intervention est supérieur au risque des suites opératoires éventuelles .

Si l’indication opératoire est posée, le Docteur GOLDZAK vous explique en quoi consiste l’intervention qu’il envisage pour votre pathologie, les autres alternatives thérapeutiques qu’il ne retient pas, l’évolution naturelle de votre pathologie en l’absence de traitement, quels sont les bénéfices attendus de l’intervention et les principaux risques qu’elle comporte.

Au terme de cet entretien,on  vous remet un document : « le consentement mutuel » que vous devrez lire et signer avant l’intervention. Ce document est une obligation médico-légale mais ne dégage en rien la responsabilité du chirurgien, il atteste simplement que vous avez reçu les informations nécessaires avant votre intervention.

Le Docteur GOLDZAK vous prescrit éventuellement des examens complémentaires à effectuer avant votre intervention. Vous convenez avec lui d’une date opératoire  qui se fera par lui même au sein de la Clinique de l’UNION.

 

En fin de consultation, la secrétaire vous aide dans vos démarches et avec vous, réserve votre chambre et prend le rendez-vous de consultation d’anesthésie et des différents examens utiles à la planification radiologique ou informatique de votre intervention.

Le Docteur Mario GOLDZAK est conventionné avec honoraires libres (secteur 2). Lors de la consultation, il vous informera d’un éventuel complément d’honorairesvariable selon les interventions chirurgicales. Il est important de savoir qu’en cas de pathologie traumatique en urgence ou dans les suites d’un passage au service des urgences aucun supplément d’honoraires vous sera demandé sur les actes opératoires . De même les suppléments d’honoraires ne sont pas systématiquement appliqués et dépendant de la technicité de l’intervention et des particularités de votre situation personnelle.