• facebook-square
  • Twitter Square
  • Google Square

Dr Mario GOLDZAK

Ancien Interne des Hôpitaux de Toulouse

Ancien Chef de Clinique Assistant des Hôpitaux de Toulouse

Lauréat de l’Université de Toulouse

Membre de la SOFCOT

Membre de la Kuenscther Society

Membre de l’AO Trauma

Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Arthrosopie

 Chirurgie Prothetique

 

© 2013 Proudly made by Webconsultinc. Tous droits de reproduction interdits

Arthroscopie et Chirurgie Ligamentaire

L'arthroscopie est une technique opératoire peu agressive qui permet au genou de traiter les lésions des ligaments , du cartilages et des ménisques , elle permet aussi de faire une exploration diagnostique ou un nettoyage d'une articulation en cas d'infection. 

 

Technique : effectuée en salle d'opération, il s'agit d'une chirurgie ambulatoire ou le patient rentre en clinique et sort le jour même. On propose facilement au patient de faire une anesthésie générale , le geste étant de courte durée de 20 à 40 minutes et la récupération de l'autonomie  très rapide.

Si l'arthroscopie concerne la réparation ligamentaire, une courte hospitalisation sera proposée . 

L'arthroscope est un instrument tubulaire de 5 mm de diamètre qui permet de placer une fibre optique à l'intérieur pour éclairer le genou et visualiser par une caméra l'intérieur après l'avoir rempli d''un liquide stérile par le biais de l'arthroscope lui même. Le chirurgien peut par des petites incisions en nombre variable mais ne dépassant pas en général deux ou trois incisions de moins d'un centimètre  d'introduire des instruments miniaturisés , couteaux , ciseaux , pinces ou plus sophistiqués , coagulateurs électroniques (Viper, Coblateur) ou des instruments motorisés avec des fraises ou des couteaux rotatoires (Shaver). 

 

Possibilités de l'arthroscopie :

  • Lésions méniscales 

  • Lésions Chondrales 

  • Lésions Ligamentaires

 

Lésions méniscales : 

On peut réaliser une résection partielle du ménisque qui est constitué d'un fibrocartilage en forme de demi lune et se trouve appliqué entre le fémur et le tibia de chaque côté (on a donc un ménisque interne et un ménisque externe) Sa forme ressemble à un virage de stade avec la partie supérieure de la tribune au contact du fémur et la base sur le tibia, il adhère à son pourtour périphérique à la capsule articulaire . 

Dans certains cas il peut être fixé à condition que la portion atteinte soit proche de la capsule et que le bord libre situé au centre de l'articulation ne soit pas atteint. On utilise dans ce cas des ancres de suture . 

Les sutures méniscales , entre des mains expertes donnent cependant 20% d'échec de leur fixation , une résection est alors proposé. 

 

Lésions chondrales :

L'arthroscopie permet de régulariser une lésion récente avec une rupture du cartilage d'encroûtement ou de régulariser une lésion ancienne pour améliorer la surface de frottement du genou. Dans ce dernier cas , il est utile de prévoir à distance du geste opératoire de faire une viscosupplémentation par injection directe de substances comme l'acide Hyaluronique qui permet de nourrir et protéger le cartilage restant . 

 

Lésions ligamentaires :

La réparation du ligament croisé antérieur dont la rupture survient lors d'entorses graves du genou va éviter l'instabilité qui peut produire des lésions secondaires des ménisques et une arthrose à distance. 

L'arthroscopie permet de faire une reconstruction sans ouvrir le genou avec un greffon prélevé sur des tendons, les techniques sont le TLS, DIDT ou Kenneth Jones.